L’enquête sur la mort de l’ex-femme de Bertrand Cantat, Krystina Rady, définitivement close ?

En mai dernier, l’association Femme & Libre déposait une plainte contre Bertrand Cantat pour “violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner”. Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Bordeaux vient de la classer sans suite.

Le communiqué du tribunal est tombé ce vendredi, douchant les espoirs de ceux qui espéraient voir Bertrand Cantat condamné dans cette affaire. Responsable de l’association plaignante et an­cienne avocate, Yael Mellul n’a pas eu gain de cause, à son grand dépit.

Femme & Libre,association de lutte contre les violences faites aux femmes, accusait le chanteur d’avoir exercé des violences et pressions psychologiques auprès de son ex-femme, Krisztina Rady. Ce qui l’aurait conduit au suicide en 2010. En mars dernier, le Journal du dimanche assurait que Yael Mellul avait exprimé son regret d'”avoir effacé les mails de Kris­tina où elle me racon­tait les coups et qu’elle avait peur pour sa vie.”

Mais, au début du mois dernier, le procureur de la République de Bordeaux avait douché les espoirs de ceux qui voulaient une deuxième affaire Cantat après celle de la mort de Marie Trintignant : “Il y a des éléments qu’il va falloir vérifier mais cela ne devrait pas remettre en question la première enquête qui a déjà eu lieu et qui avait donné lieu à un classement sans suite pour absence d’infraction”. En mai, le chanteur avait reçu le soutien de Csilla Rady, la mère de son ex-femme Krisztina Rady.

Crédits photos : Bestimage

Click Here: cheap kanken backpack

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *